was successfully added to your cart.

Panier

Actualité 4 mai 2020

[POUR UNE SOCIOLOGIE DE LA MODE]

Par Manon Renault.
.
Mars 2014 : Kim Kardashian vêtue d’une robe de marié Lanvin, les mains apposées sur celles de son époux Kayne West fait la couverture du Vogue US. Le cliché fait le tour du monde, provoquant des divisions sans précédents. L’actrice Sarah Michel Gellar annonce sur twitter stopper son abonnement au magazine, tandis que The Cut rappelle à l’ordre Vogue, censé dicter le « bon goût ». Sous le poids de cette controverse, révélant des hiérarchies culturelles classistes, la rédactrice en chef du magazine, Anna Wintour, ne se dérobe pas, argumentant que « Vogue doit être visionnaire ».
.
Et il semble que le temps lui ai donné raison : Kim Kardashian sera invitée chez Givenchy, Balmain, Calvin Klein devenant le poil à gratter qui nourrit les élans sarcastiques de l’industrie du luxe. Qu’importe la stratégie de Vogue ; dans son papier glossy brillant, le magazine a gravé l’esprit du temps- un zeitgeist.
.
Dans son ouvrage Fashion Zeitgeist, Barbarra #Vinken montre comment en 1970, la fonction de la mode change. Alors qu’elle se démocratise avec l’introduction du prêt-à-porter, l’industrie de la mode ne se contente plus d’enregistrer les changements sociaux et culturels mais devient l’aspect performatif de l’époque. « Plus qu’une expression du temps, la mode incarne l’esprit du temps », indique la chercheuse.
.
En 1970, la mode alternative- celle dite de « la rue », menée en Europe par les adolescents du Baby Boom (on parle de Youthquake en Grande-Bretagne) oblige l’ancien système de la mode reposant sur la figure du couturier essentialisée au besoin de distinction d’une classe aristocratique, à muter sous peine de périr sous l’influence grandissante de cette dite « rue ». Vinken note que la mode devient alors un emblème : elle incarne la possibilité de changer d’identité et d’attitude pour une plus large population.
.
Et quel corps plus « mode » que celui aimé et détesté, mais incontestablement reconnu dans ses pluralités caméléonesques que celui de Kim Kardashian. De fait la couverture du Vogue US de Mars 2014 remplit sans doute cette fonction de #Zeitgeist.


The best part with the bundle available from thisOris Artelier Side-effect considerations your buck, which fake watches usually is still very sensible taking into consideration all of the features shown on your switch.
Personally, I am hoping which McLaren along with Ford perform away all the kinks shortly and fake hublot replica initiate rivalling with regard to ethnic background benefits again! That might be a pleasant change around the stage, and in terms of their particular view sponsor since we’ve witnessed adequate IWC, Hublot and also Tag Heuer these types of prior decades (only fooling of course!).
Please wait payment is processing....