was successfully added to your cart.

Panier

Actualité 29 mai 2020

[PENDERIE CINÉMATOGRAPHIQUE]

Cintre #13 par Lucia Joncourt.
.
Et Dieu… créa la Femme propulse Brigitte Bardot au rang de star internationale et en fera un emblème de la liberté sexuelle et du désir féminin décomplexé. Elle devient simultanément une véritable icône du style avec sa majestueuse crinière blonde, ses ballerines et sa robe vichy.
.
À mi chemin entre l’ingénue baby doll et la provocante femme fatale, le personnage de Juliette, tout comme son interprète, scandalise les prudes années 1950. Cette rupture avec la morale s’illustre parfaitement dans la scène où Juliette descend chercher à manger en peignoir et dévalise son propre repas de mariage avant de remonter dans sa chambre, devant les regards stupéfiés de sa belle-famille.
.
On notera aussi, évidemment, la scène inoubliable où Juliette danse en jupe longue déboutonnée jusqu’à la taille, face à des hommes jaloux et possessifs, dont elle se moque parfaitement, ne dansant que pour elle et son propre plaisir.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et costume
.
Brigitte Bardot dans le rôle de Juliette Hardy / Et Dieu… créa la femme de Roger Vadim (1956) / Costumier.e. inconnu.e.


The best part with the bundle available from thisOris Artelier Side-effect considerations your buck, which fake watches usually is still very sensible taking into consideration all of the features shown on your switch.
Please wait payment is processing....